lundi 3 mars 2008

Faire connaissance...



Ce matin, j'ai accueilli en garde un tout petit bout de chou de deux mois et demi... Nous avions déjà fait un petit peu connaissance, par le biais des visites répétées de ses parents... entrevues servant à la mise en place du contrat de travail, la plupart du temps... mais aussi pour le laisser quelques heures chez moi prendre ses repères....

Je pense que les parents s'imaginent être seuls à subir le bouleversement de la séparation d'avec leur bébé... la maman est généralement assez déprimée et stressée quand elle depose son petit pour sa première "vraie" journée de garde... les larmes ne sont pas loin de couler... la tendance à tout dire en bloc, à s'éparpiller en donnant le sac à langer, à vouloir faire un dernier calin et partir vite sinon ce sera trop dur... est là, perceptible... normale... et terriblement contagieuse... quand le bébé comprend que sa maman ne va pas bien...
Le bébé sent tout. Je ne le pensais pas... avant...
Quand Julie a débarqué dans nos vies de jeunes parents inexpérimentés, tout semblait être réglé comme une pendule : biberon-dodo-change des couches-calins précieux... c'était notre quotidien, du moins les trois premiers mois... ensuite Manon est née, éclatant toute la douceur et la facilité de notre première expérience... elle pleurait énormément, se tortillait beaucoup, vomissait presque tout... nous étions fort heureusement sevrés des longues et bonnes nuits, des grasses matinées, des journées pantouflardes à se regarder le nombril... Julie avait su nous bouleverser notre rythme... nous étions donc rôdés et compréhensifs lorsque Manon a mis un point d'honneur a être moins "facile" que sa soeur... heureusement... car ce fut assez éreintant... surtout qu'à notre fatigue physique s'ajoutait la fatigue nerveuse dûe à ses soucis de santé...
J'ai donc su, grâce à Manon et à son passage en néonatologie, qu'un bébé, ça comprend tout, tout de suite...

Le petit bout de chou a fait une grimace en voyant sa maman lui déposer un bisou humide sur le front,, chargé d'émotion et de déchirrement... mais une fois la porte fermée, il a commencé à se dire que c'était peut-être bien l'heure du casse-croûte... et que c'est pour cela qu'il grimaçait, et pas pour autre chose qu'il ne comprenait pas trop....

Les bébés sont extraordinaires... leur estomac est extrêmement bien réglé... même que pour vous, ça semble tellement rapproché les signes de famine que vous aimeriez bien que l'estomac s'endorme un petit peu là... juste une heure de plus...
Là c'était l'heure... du biberon...
Ce fut un régal... j'adore les voir se jeter fébrilement sur la tétine... bougeant la tête dans tous les sens, presque craintifs que l'embout leur échappe...les deux petites mains se sont croisées l'une sur l'autre, dans un état de plénitude... et j'ai écouté ce son petit "râle" de contentement remplir le calme de la pièce... nous étions bien, là, tous les deux... pour notre premier tête à tête...
Je lui ai expliqué où il était, qui j'étais, pourquoi il était ici... je suis persuadée que sa maman l'avait déjà fait, il a des parents adorables... mais je devais moi aussi, lui dire ce que je ressentais vis à vis de sa venue...

Ce n'est pas si simple pour la nounou... chères mamans qui me lisez, ne croyez-pas que cela ne nous donne pas de stress et d'inquiétude... non non... ce serait inquiétant d'ailleurs de ne pas avoir d'appréhension face à un petit être qui arrive chez nous, dans notre famille, alors que nous le connaissons à peine... non, c'est assez émoustillant, à vivre...
J'ai passé mon week-end à laver mes turbulettes, mes tapis de jeu, ma housse de relax... ma poussette double aussi.. j'ai ressorti le parc, les petits jouets premier âge, le stérilisateur, les biberons... tout y était... rappelant de vagues et lointains souvenirs quand ils avaient servi à une de mes trois filles... j'ai compris que c'était parti pour un rythme de biberons espacés de 4h... pour des fesses sales régulières... pour des micro-siestes salvatrices... pour des pleurs d'affamés en plein "rush" du midi... alors que j'ai une tablée de trois autres enfants qui m'attend... voir un mari qui rentre manger, si son emploi du temps le permet...

Tout a été comme prévu... les bibs, les changes, les petites siestes... par contre au niveau pleurs, il est vraiment discret... c'est un ange... il chouine à peine, d'un air de dire "euh, j'ai peut-être un petit creux, là, je dis ça comme ça... au cas où..."... il m'a laissée finir mon repas et s'est lové dans mes bras tranquillement pour dévorer son 150ml tout juste tiède...

C'est marrant comme un bébé qu'on ne connait pas se love bizarrement... comme si le moule des bras de sa maman était le seul qu'il connaisse et apprécie... il a fallu que je teste plusieurs positions avant de trouver la bonne... celle qu'il préfère... pour mes filles, c'était une évidence... je savais comment les porter, les réconforter, les calmer... là je dois tout apprendre de lui... le familiariser avec ma façon de faire, d'être et de vivre...
Il est adorable...
Pour une première journée loin de sa maison, seul endroit qu'il affectionne, il a été très courageux... et mignon...

J'ai toujours tendance à comparer ce qu'éprouve un bébé lorsqu'il arrive chez moi à un phénomène bizarre... celui qui consisterait à me placer du jour au lendemain dans une ville, dans un pays étranger, que je n'ai jamais visité... juste là, posée, larguée dans un petit hotel ,certes confortable mais si loin de ma vie... de ce que je suis... sans ceux que j'aime avec moi...
Cela serait si étrange, si destabilisant... juste des inconnus partout...
Combien de temps me faudrait-il pour oser sortir de l'hotel... ou aller parler à quelqu'un qui ne me comprend pas... ???
Combien de temps cela me prendrait-il pour apprendre la langue du pays... pour m'imprégner de la culture... de la façon d'être des résidents???...
Je ne sais pas...
Mais ce doit être dur... à vivre...

Ce petit bout de chou est un vrai petit guerrier, qui n'a peur de rien, et s'accomode vite de la situation...
J'en suis ravie...
Car nous sommes partis pour un petit bout de chemin ensemble...
Mon Noé revient mercredi...
Il va avoir un nouveau petit "copain"... certes un peu petit pour jouer avec lui... mais il sera content de lui ramasser ses jouets, de les lui tendre... de lui tenir la petite main...
Bien sûr il faudra me partager... mais je lui ai déjà expliqué la situation... et il sait très bien que je ne suis pas sa maman, mais sa nounou... qui n'a pas que lui à s'occuper...

Les enfants sont extraordinaires... ils comprennent vite, très vite...

12 commentaires:

maellenne a dit…

la plupart du temps on s aperçoit que les petits bouts de chou que nous recevons s aclimate tres bien car ils ont eu quelques visites de courtoisies avant la préparation de la séparation il faut savoir que la nounou fait surtout la séparation des parents et leur bébé que la séparation du bébé parent car les bébés n ont pas de vécu donc ils peuvent s adapter à beaucoup de situation sans stress et en tant que nounou on doit être très zen des les premiers jours il faut rassurer les parents leur ouvrir toutes possibilités de pouvoir être rassurer email tel et les petits il faut leur faire découvrir leur univers de la journée de nounou faire découvrir les différentes voix les différentes pièces de la maison leur expliquer tout en ayant cette voix si calme si douce si posée ils vont pas tout comprendre niveau mots mais ils comprendront l intonation de la voix oui nounou beau métier mais il faut être psychologue assistante sociale par moment lol être détendu devancer les questions des parents enfin il faut être tant mais être juste une nounou pas une personne de la famille mais on s attache à ces petits titous et je sais que quand le titou que je garde au mois de juillet va partir cela va me faire un pincement au coeur même si avec les parents j en suis tombée malade plusieurs fois oui chose importante savoir être futée et super tolérente et prendre sur soi beaucoup beaucoup de chose quand cela se passe pas forcément bien avec les parents et dire que nous sommes payées une poignée d euros vive nous Véro bon courage pour ce nouveau petit arrivant il est bien tombé et il sera bien dans ta petite famille

fanette a dit…

Oh, c'est trop mignon de lire ça !!! On a envie de le prendre dans ses bras !

La Véro a dit…

@maellenne : Je suis très bien tombée moi aussi...

@Fanette : ah oui, c'est si craquant... ce petit bébé qui se mange les doigts et vous fait des "arheu", des sourires et des bulles, en plongeant ses billes noires dans les vôtres...
Jenfi est rentré manger ce midi, pour voir comment ça se passait... je l'ai vu m'épier en train de donner le biberon, en train d'attendre le rot, la petite tête ronde calée dans mes mains, devant moi... il m'a dit "tu n'as pas perdu l'habitude, ça revient vite... mais bon, chez nous, fini. On ne sait plus les faire!!!!"
Faut savoir se résigner un jour... trois filles, c'est déjà bien!!!!

Bisous à vous deux....

Jenfi a dit…

Je confirme qu'il est très craquant, ce petit bout de chou !!!
Mais, bon, je confirme aussi que, pour nous, c'est fini... ben oui...
Sauf si... ["Mais que veut-il dire?"]

La Véro a dit…

Hein???? sauf si quoi?????

alcolo a dit…

Bon Écoute JenFi... là c'est mal barré! Te faut aller faire zigouiller sous la saucisse de l'espace, c'est un test ce billet! Elle tâte le terrain, elle veut voir comment tu réagiras là... il te faut faire attention, c'est miné... ;-) Vais aller te lire au cas où tu serait tombé dans le piège mon ami de Bordeaux!

La Véro a dit…

@Jenfi : si tu me tends la perche!!!!

@alcolo : il a perdu le mode d'emploi, qu'il a dit le jenfi!!!!!

Délire a dit…

C'est mignon et très vrai ce billet. Les bébés on un 6e sens pour sentir si c'est les bras de maman ou non.

:-)

e-zabel a dit…

Tu as l'air d'être une merveilleuse nounou, de celles qui prennent le temps de parler à la fois aux parents, mais aussi et surtout au bébé. A te lire, je sens que ce petit dernier venu va être chouchouter... j'adore !

La Véro a dit…

e-zabel : Merci c'est un très gentil compliment... disons que j'essaye de faire de mon mieux... il y a un enfant au milieu, c'est important de tout faire pour son bien-être...
bisous

La Véro a dit…

Délire : les bébés ont vraiment une perception exacerbée de tout... c'est bizarre... j'adore quand ils sont nourrissons, rien qu'à nous... ça passe trop vite... Julie me regardait lui donner le biberon ce matin et m'a dit "tes sûre que j'ai été comme ça moi aussi???... eh oui!!!!

Jenny a dit…

Avec une nounou comme toi, les parents n'ont pas de soucis à se faire!